jeudi 29 mai 2008

Fabrice Reynaud




Les Toros espagnols, les vaches landaises, et maintenant les taureaux camarguais, les bioùs.



J'ai la chance de connaître ce très talentueux photographe amateur lyonnais (né à Clermont-ferrand)qui a répondu à quelques unes de mes questions.

Son papa est chevalois (Camarguais).Son papè l'emmenait aux courses dés qu'il a eu l'âge de marcher, de plus son papé était ami avec Roger Douleau un ancien grand raseteur des années 50.


"..ça a toujours causé course chez moi....et ma mamè me disait que les taureaux me rendraient fous!! "


Bonjour monsieur Reynaud, quelles sont les manades que vous aimez visiter ?

F.R. - Quelles manades.....bah vite fait, je vais souvent chez Bernard Lagarde au Cailar!
(les photos viennent de cette manade)

Qu'aimez vous dans la photo de bioùs ?
F.R. - qu'est ce que j'aime dans la photo? trouver le cadre juste, l'instant.......

Vous avez des favoris ? Bioùs ? Razeteurs ?
F.R. - Mes favoris pour les bious: Forest de l'Argentière parce qu'il est imprévisible, et imprime sur toute une arène un sentiment indescriptible, Fusain de Lagarde aussi beau que cocardier, gastounet de St-Pierre, une brute...

Chez les hommes Bastien Four, Anthony Ayme, Marc Bournel......des jeunes du trophée de l'avenir qui rasètent encore avec l'envie de se faire plaisir autant qu'au public en respectant les règles du combat.











vendredi 16 mai 2008

Vic Fezensac 2008, enfin des toros, enfin des piques

Ballena né en octobre 2003, toro n°56 de Fidel San Roman pour Luis Bolivar.






Vic Fezensac 2008, enfin des toros, enfin des piques

Esquinero né en janvier 2004,Toros de Victorino Martin n°125 combattu par Javier Valverde.



La course caractéristique des victorinos Martin, des petits pas rapides.



C'est Luis Bolivar qui prit en charge la mise en suerte pour la pique.



mardi 13 mai 2008

Vic Fezensac 2008, enfin des toros, enfin des piques

Voici le troisième toro de la matinée.
Alondro, né en novembre 2003, n°9 de la ganaderia Prieto de la Cal.
Pour Paul Abadia SERRANITO.





Vic Fezensac 2008, enfin des toros, enfin des piques

Voici le meilleur toro de la concours, le deuxième toro.
Huracan, né en octobre 2002, n°44 de la ganaderia La Quinta.
Pour Luis Bolivar Delgado. 1 oreille pour le maestro, et une vuelta posthume pour huracan.